Vous êtes ici : Accueil > Applications > Industrie de formulation > Fermentation

Copie du title

Applications

<< Nouvelle recherche | << Autre produit à traiter

Industrie de formulation > Fermentation

 La fermentation est un procédé de transformation naturel de la matière à l’aide de bactéries (sucre en alcool…..).
On utilise ce procédé pour produire industriellement des substances (vitamines…).
On note une voie anaérobique (sans air) et une voie aérobique (avec injection d’air).
La voie anaérobique ne nécessite pas une agitation spéciale, il faut surtout tenir compte de l’absence de contamination au passage de l’arbre supportant le mobile d'agitation.
La voie aérobique demande par contre une agitation particulière, en effet, les bactéries doivent être alimentées en air et en nutriments, elles rejettent des déchets qu’il faut neutraliser, du CO2 et enfin produisent de la chaleur à évacuer.
Le plus important des opérations est la dispersion de l’air, afin d' avoir des bulles fines donc une aire interfaciale d’échange généreuse.
Selon la nature du milieu, les bulles coalescent plus ou moins et remontent rapidement la surface avec un faible échange gaz-liquide.
Enfin, l’homogénéisation est perturbée par la présence de gaz en modifiant l’écoulement, la viscosité apparente et la densité.
L’agitation doit permettre la bonne dispersion du gaz et un mélange dans tout le média.
La dispersion de gaz est assurée par une turbine à pales radiales, munie d’un disque (inspirée d'une turbine Rushton) pour retenir le gaz, son dimensionnement est singulier car basé sur le taux de cisaillement des bulles et sur l’absence d’engorgement de la turbine par le gaz.
L’homogénéisation est effectuée par des hélices à flux axial méthodique car la distribution des nutriments et d’ammoniac corrigeant le pH est essentielle.
Les cuves sont souvent plus hautes que larges, aussi plusieurs hélices sont nécessaires pour assurer une répartition homogène des additifs et de l’air.
MILTON ROY Mixing a développé une série de turbines dédiées à la dispersion du gaz, en effet si la turbine type Rushton, munie d’un disque, est toujours utilisée, les caractéristiques des pales (nombre, hauteur….) sont peu appropriées aux fermentations modernes, dont la demande en oxygène est importante.
On impose souvent un transfert d’oxygène (Kla), une puissance volumique (kW/m3) et un débit de gaz ; trouver la turbine idéale nécessite alors d’autres paramètres que le diamètre de la turbine et sa vitesse de rotation.
MILTON ROY Mixing propose la turbine idéale pour satisfaire les trois données ci-dessus quelle que soit leur valeur, en faisant varier des paramètres géométriques comme la largeur de pales, leur nombre etc….
La solution est flexible car elle n’est pas limitée par la dimension du bioréacteur, plusieurs dizaines de pales peuvent être ainsi proposées, enfin l’interpolation sur des fermenteurs pilotes est encore plus aisée.

Matériel utilisé

VDA

Les agitateurs VDA sont entrainés directement par le moteur, à 1500 rpm.

VDA
En savoir plus

VRH

Les agitateurs VRH sont destinés aux applications: Traitement des eaux : Homogénéisation, préparation d’additifs, maintien en suspension, flash mixing … ● Applications Industrie chimique, formulation de produits finis et préparation d'additifs: dissolution, transfert thermique, maintien en suspension, stockage

VRH
En savoir plus

VRP

Les agitateurs VRP. ● Applications : homogénéisation, dissolution, neutralisation, préparation de réactifs...

VRP
En savoir plus

FRH

Agitateur FRH ● Applications : Traitement des eaux :floculation. Toute application pour une agitation douce et modérée, sans cisailler le produit.

FRH
En savoir plus